Service accueil et sécurité : Intox / Désintox

jeudi 9 janvier 2014
popularité : 15%

Ce que la direction a dit

Il nous a été dit que les agents d’accueil et sécurité de Radio France ne sont pas positionnés au bon niveau dans les grilles salariales, que notre métier devrait se situer sur la grille B11.

Il nous a été dit que l’activité nécessitait la mise en place de groupes de travail pour étudier ensemble l’évolution de notre métier.

Il nous a été dit que l’effectif était évidemment maintenu !

Il nous a été dit que les salles de repos, les lits, les espaces de repas seraient mis aux normes d’hygiène.

Ce qui se passe en réalité

Les agents d’accueil et sécurité sont toujours recrutés en B5... La revalorisation salariale est remise aux calendes grecques, « la faute à la DRH » selon le responsable du service...

La direction a mis en place des groupes de travail sur le parking, la vidéosurveillance, les radios locales, l’ouverture de la maison de la radio au public...et puis elle n’a fait aucun compte rendu de ces groupes de travail.

L’effectif de 111 n’est plus que de 107 (effectif annoncé officiellement). En réalité, il est encore inférieur puisque les arrêts maladie, les formations, les absences ne sont pas remplacés. Cerise sur le gâteau : 6 postes d’agent d’accueil et sécurité sont affectés à des nouvelles activités, 3 à l’événementiel et 3 à l’analyse de la sécurité des radios locales.... L’activité d’accueil et sécurité ne pourra plus s’exercer dans des conditions normales de sécurité pour les salarié-es qui se trouvent en nombre insuffisant et qui doivent affronter une grande désorganisation avec des plannings modifiés au dernier moment, avec une absence totale de consignes de la hiérarchie, comme on a pu le constater pour la soirée des 50 ans.

Les salarié-es attendent, depuis des mois, l’amélioration de leurs conditions de travail et de repos, le remplacement des lits et l’aménagement correct des espaces de repos.

Ce que la direction aimerait faire

Un service qui délaisse l’accueil pour ne plus se consacrer qu’à la « sécurité des biens et des personnes ». Comment ? En développant la vidéosurveillance et les contrôles d’accès électronique pour réduire l’effectif aux portes à une seule personne sans souci de la sécurité de cette personne.

Un service éparpillé sur des activités comme les radios locales ou l’ « événementiel » au détriment du métier d’agent d’accueil et sécurité de la convention collective.

Une évolution de carrière pour quelques uns, la dégradation des conditions de travail pour les autres.

Ce que nous voulons :

  • La revalorisation salariale que nous demandons depuis des années !
  • Des effectifs à la hauteur des besoins. Dans un premier temps le retour à un effectif de 111
  • Une véritable prise en compte de l’avis des salarié-es sur l’exercice de leur métier
  • L’amélioration des conditions de travail et de repos

C’est ce que défendront les élu-es de la CGT.

En votant CGT vous savez pour quoi et pour qui vous votez !

Paris, le 8/01/2014


Documents joints

PDF - 94.2 ko
PDF - 94.2 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois